Suivez-nous:

Super User

Libye: un groupe armé s’empare du siège d’une télévision

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Un groupe armé a forcé aujourd'hui, 30 mars 2016, l’accès au siège d’Al-Nabaa, une chaîne de télévision libyenne connue pour être proche des autorités au contrôle de Tripoli.
Le groupe armé avait renvoyé les employés et suspendu la retransmission.
Un message paru sur les télévisions annonçait que « les fils révolutionnaires de Tripoli ont fermé la chaîne de la discorde et de l’incitation à la haine… tous ceux qui y participent feront face aux révolutionnaires de la ville »
A rappeler que plus tôt dans la journée, la chaîne de télé avait diffusé les déclarations de Khalifa El-Ghouil appelant le chef du Gouvernement de salut national, Faiez Al-Sarraj, à quitter le pays.

تقلص عجز الميزان التجاري خلال الشهرين الأولين من 2016{arab}

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

تقلص عجز الميزان التجاري خلال الشهرين الأولين من سنة 2016 بـ 13,2٪ ليبلغ 1350,9 م.د وذلك نتيجة تراجع الصادرات بنسق أقل من الواردات مما نتج عنه تحسن نسبة التغطية بـ 1,5 نقطة مائوية لتبلغ 76,6٪ حسب ما جاء في تقرير للبنك المركزي حول أهم مستجدات الوضع الاقتصادي والمالي الدولي والوطني خلال شهر فيفري 2016 تدهور الميزان الغذائي.

وسجل عجز ميزان الطاقة انخفاضا هاما لينتقل من 576,8 م.د إلى 186,6 م.د خاصة مع التراجع الهام لأسعار المحروقات. وفي المقابل شهد الميزان الغذائي تدهورا ملحوظا ليسجل عجزا بـ 102,5 م.د مقابل فائض بـ 134,6 م.د خلال نفس الفترة من سنة 2015.

وسجلت المداخيل السياحية تراجعا بـ 54,2٪ مقارنة بمستواها المسجل خلال الشهرين الأولين من سنة 2015 لتبلغ 182 م.د.

Nouvelles nominations à la présidence de la République

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Deux nouvelles nominations ont été publiées dans le journal officiel de la République (JORT).
Aïda Kelibi a été nommée conseillère auprès de la présidence de la République chargée de la coordination avec les médias.
Nebil Ben Khedher a été, quant à lui, nommé conseiller auprès de la présidence de la République chargé du suivi des dossiers diplomatiques des pays européens et de l’Asie ainsi que de la coopération multilatérale.

Brahim Oueslati: La cinquième colonne tunisienne

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Par Brahim Oueslati 

« La cinquième colonne », cette formule qui désigne « un traître embusqué à l'intérieur d'un pays ou d'une armée, prêt à se réveiller pour prendre à revers lors d'une attaque extérieure » a pris au fil des années de nouvelles significations sans déroger au sens originel apparu pendant la guerre d’Espagne en 1936 quand « les troupes nationalistes des généraux Franco et Mola convergent vers Madrid, réparties en quatre colonnes ». Le général Emilio Mola fait alors allusion à « une cinquième colonne qui se tiendrait prête à l'intérieur de Madrid au milieu des partisans du camp républicain » en vue de semer « la panique, la division et la suspicion ». Aujourd’hui, elle désigne, chez nous, ces semeurs de troubles dans les esprits des citoyens, parmi les sympathisants cachés du terrorisme, ceux qui en font l’apologie, sous couvert de droits de l’Homme. Ces contempteurs d'une «cinquième colonne» qui pratiquent la «Taqiya», pour cacher leur « foi djihadiste » tout de restant à l’affut. Et ils sont nombreux dans tous les corps du métier et notamment chez les « défenseurs des droits de l’Homme », les politiques et les gens des médias.
Les appels à la division et l’exacerbation des sentiments régionalistes apparus dans les discours politiques pendant les campagnes présidentielles et législatives ont failli remettre en cause l’unité des Tunisiens et il est temps d’en mesurer, aujourd’hui, les conséquences sur la société. La campagne de « Winou El Pétrole » ( où est le pétrole), n’était pas innocente, parce que survenue à la suite des élections de 2014 comme pour marquer un refus des résultats des urnes.
Blanchisseurs des terroristes
La guerre engagée contre le terrorisme, si elle a le soutien de la quasi totalité des formations politiques et du peuple tunisien, elle ne plait guère à une minorité encore agissante, parfois, en plein jour. Abou Yadh ne compte pas uniquement des sympathisants parmi la population, il en a même dans les institutions de l’Etat et tous les corps des métiers. C’est le cas de ces « juristes » qui envahissent les plateaux avec la complicité avérée de quelques animateurs pour déformer les faits, disculper les coupables et inculper les victimes. Ou encore de ces journalistes et autres « experts attitrés », blanchisseurs des terroristes.
Le terrorisme « se nourrit de nos peurs » et de notre incapacité à réagir face aux menaces et à anticiper le danger. Car si les terroristes terrorisent occasionnellement les populations, les médias les font vivre dans un état permanent de peur et de terreur. Nous ajouterons qu’il « prospère » avec la complicité des adhérents au complot de la cinquième colonne. Or, face au danger point de place pour les tiraillements et les clivages. Et surtout aucune place dans les médias pour les membres de cette « cinquième colonne », ces comploteurs de l’ombre, toujours en embuscade, en attendant un prétexte pour prendre ouvertement partie et déclarer leur adhésion à la théorie « complotiste ». Et ce n’est pas uniquement en raison du manque de moyens ni de la vulnérabilité des frontières que notre pays est exposé au danger terroriste, mais également à cause de la présence parmi nous de nombreuses cellules dormantes et des apologistes du terrorisme. Ces individus qui sont prêts à « œuvrer de l'intérieur pour saper » les fondements de l’Etat.

Brahim Oueslati

Béji Caid Essebsi: prouesse médiatique...... par Raouf Ben Rejeb

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Par Raouf Ben Rejeb

Très belle interview ce mercredi matin 30 mars 2016 sur Radio-Med, Mosaïque-FM et la radio nationale.
L’interviewé le président de la République Béji Caïd Essebsi était au mieux de sa forme. L’esprit alerte, la relique à-propos-toujours présente, ne cherchant ni à éluder ni à recourir à la langue de bois, il a donné une leçon de la bonne communication. Il faut dire que les intervieweurs, eux aussi excellents en posant les bonnes questions et n’évitant aucun sujet, lui ont donné l’occasion d’exceller. J’ai toujours soutenu que les bons journalistes font les bonnes interviews. Rompu à cet exercice, BCE a fait une prouesse que peu de politiques arrivent à faire. Il a tenu une heure et demie en direct devant le roulement de questions de trois bons interviewers. En France où cet exercice existe, le politique tient tout au plus une demi-heure. On constate une fois de plus le rôle inégalable de radio dans le paysage politique. Les hommes politiques vont en priorité à la télévision. L’équipe de communication de Carthage a fait le bon choix de recourir à la radio dans une heure de grande écoute. C’est bien fait. Bravo à Moez Sinaoui et son équipe. Rappelez-vous l’adresse faite par le chef de l’Etat à la population de Ben Guerdane le 7 mars sur Radio Tataouine, elle a été du meilleur effet sur toute la nation. Ceci pour la forme. Pour le contenu, je retiens que BCE a été dans son rôle, tel qu’il lui est confié par la Constitution. Ni plus ni moins. Jusqu’au bout et alors que les journalistes cherchaient à le pousser vers les derniers retranchements, il s’est soucié de ne pas céder à la tentation d’un sur-pouvoir qui lui aurait été reproché de toute façon. Ayant fait le serment d’être le garant de la Constitution, même avec ses tares, il ne veut même pas prendre l’initiative de réviser la Loi Fondamentale, même s’il dit qu’il ne s’opposera pas à une révision voulue par d’autres. Il est important qu’il dise qu’il ne peut pas changer le Chef du gouvernement, quand bien même il le voulait. Pour s’en aller Habib Essid doit démissionner. Le voudrait-il. Et s’il le fait n’ouvre-t-il pas la voie à une crise institutionnelle qui aggraverait les difficultés du pays. Cependant tout en lui renouvelant sa confiance, BCE donne un dead-line au Chef du gouvernement. A la fin de 2016, il aura donné les preuves que le pays est en voie de recouvrer sa bonne santé. La seule révélation est une confirmation, celle de la lettre qu’il a envoyée au président de l’ARP (Assemblée des représentants du peuple) pour lui demander d’accélérer le processus d’approbation des textes concernant les instances prévues par la Constitution. Ce n’est ni un reproche ni un cri de colère, corrige BCE avec cette urbanité qui lui sied si bien. Néanmoins, il n’a pas été moins ferme dans sa réclamation qui demeure d’actualité. Un seul mot m’a paru exagéré, en tout cas impropre, celui de dire que l’opposition, le front populaire en tête exerce du « terrorisme intellectuel » الارهاب الفكري .
Dans un pays qui fait face au terrorisme, le vrai, le président a vu certainement les mots dépasser sa pensée. C’est le seul regret que j’avance dans une intervention par ailleurs excellente de bout en bout.


Raouf Ben Rejeb

16 mille emplois dans la fonction publique en 2016

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption, Kamel Ayadi, a affirmé, mardi 29 mars 2016, que 16 mille personnes seront recrutées en 2016. 7000 autres seront recrutées dans les entreprises et les institutions publiques.

M. Ayadi a précisé qu’il y aura dans un avenir proche l’ouverture de plusieurs concours.

69e Festival de Cannes: du 11 au 23 mai 2016: Woddy Allen revient sur la crisette

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

D'après France 24, Woody Allen ouvrira le 69e Festival de Cannes avec "Café Society", présenté hors compétition. Au casting : Kristen Stewart, Jesse Eisenberg, Steve Carell et Blake Lively.

Woody Allen revient sur la Croisette. Son prochain film, "Café Society", sera projeté en ouverture du 69e Festival de Cannes, ont annoncé les organisateurs de l’événement. Comme c’est d’usage, son long-métrage sera présenté hors compétition, le plus célèbre des cinéastes new-yorkais refusant catégoriquement de concourir pour la Palme d’or.

 

الصيد يشرف على إختتام أشغال الحوار الوطني حول التشغيل{arab}

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

أشرف رئيس الحكومة الحبيب الصيد صباح اليوم 29 مارس 2016 على إختتام أشغال الحوار الوطني حول التشغيل بحضور الأمين العام للأمم المتحدّة بان كي مون والمدير العام لمكتب العمل الدولي غي رايدر.

Sept nouvelles autoroutes verront bientôt le jour au Maroc

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le ministère marocain de l'Equipement et des transports annonce que sept nouvelles autoroutes devraient voir bientôt le jour au Maroc, soulignant qu'une première liste d'axes autoroutiers dont la réalisation et la gestion verra l'implication du secteur privé a été sélectionnée.

La liste inclut, selon la même source, la desserte de Nador à partir de l'autoroute Fès-Oujda, le projet de nouvelle liaison entre Tanger et Tétouan, ainsi que celui de la liaison entre les bipôles Fès-Meknes et Tanger-Tétouan.

Des études seront également menées pour le projet du nouvel axe continental Rabat-Casablanca, celui reliant Marrakech Kelâat Sraghna, le contournement de la ville d'Agadir et la liaison Fès-Taounat.

 

Page 72 sur 76

Contactez-nous:

Tel : +216 72241002

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carhtago News 2016 © .

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn