Suivez-nous:

A la une

Nos articles

Nos articles (4219)

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

أدّى رئيس الجمهورية محمد الناصر صباح يوم الأحد 11 أوت 2019 زيارة ميدانية للإدارة الفرعية للطرقات السيارة بتركي اطلع خلالها على سير عمل الوحدات الأمنيّة وجاهزية أفرادها وعاين الاجراءات المتخذة لتأمين حركة المرور وتنقلات المواطنين بمناسبة عيد الاضحى المبارك.
وثمّن رئيس الدولة المجهودات المبذولة من أجل حماية البلاد والسّهر على أمن المواطنين وتأمين تنقلاتهم، داعيًا في هذا الإطار الوحدات الأمنيّة الى مزيد اليقظة والتأهّب، متقدّما لهم ولعائلاتهم بأطيب التهاني بمناسبة عيد الاضحى المبارك.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

باب نات - أدّى رئيس الحكومة "يوسف الشاهد" مرفوقا بوزير الدّاخليّة "هشام الفراتي" صباح اليوم 11 أوت 2019 بمناسبة عيد الأضحى المبارك زيارة تفقّد إلى ثكنة الشّهيد الرّائد "جمال الدّين العقربي"، حيث اطّلعا معا على سير العمل بالفوج الوطني لمجابهة الإرهاب وعلى مدى جاهزيّة أفراده.
وقد كانت هذه الزّيارة وفق بلاغ لوزارة الداخلية مناسبة دعا فيها رئيس الحكومة ووزير الدّاخلية أعوان وإطارات الفوج إلى مزيد ملازمة اليقظة والانتباه، متوجّهين لهم ولعائلاتهم بأطيب التّمنيّات.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Dans une inteview accordée à Elhiwar a affirmé ce vendredi 9 août 2019, la fondatrice de 3ich Tounsi, Olfa Terras,a souligné être concentrée sur les législatives, elle est notamment candidate de 3ich Tounsi sur Bizerte. Elle a expliqué que son association œuvre à être représentée au parlement pour bousculer les choses. ll est à noter que Olfa Terras n'a pas présenté de dossier à l'Isie pour l'élection à la présidentielle.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

باب نات - قرّر مؤسس حركة قرطاج الجديدة نزار الشعري عدم الترشّح للإنتخابات الرئاسيّة بعد أن تمكّن إلى حدود يوم الإثنين 5 أوت 2019، من جمع 12 ألف و750 تزكية له في الإنتخابات في تدوينة نشرها الشعري على حسابه الشخصي بالفايسبوك يوم 9 أوت 2019، قال أنّه لا يرى نفسه الشخص المناسب لمنصب رئيس الجمهوريّة. مبيّنا أنّه من خلال إستشارة قواعد حزبه، رأى انّه من واجبه أن يساند أحد المرشحين الجديين لما فيه الخير لتونس، قائلا ”رأيت أن الشجاعة تقتضي أن لا أقدم ترشحي لهذه الانتخابات الرئاسية، وأن النزاهة تحتم أن أعترف أنني اليوم لست الأنسب لهذا المنصب، وأن الحكمة تكون في مساندة أحد المرشحين الجديين لما فيه خير تونس، وأن النصر في بعض المعارك يكون بعدم خوضها”.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Nombreux, très nombreux sont les amis et les compagnons de route qui ont sollicité Abderrahim Zouari pour se porter candidat à l’élection présidentielle. Certains ont même récolté pour lui plus de 20.000 accréditations de diverses régions. Répondant à une question d’un journaliste, Abderrahim Zouari affirmait que la Tunisie a besoin d’un commandant de bord qui jouit d’une notoriété et d’une carrière confirmée. « J’ai toujours pris en considération en priorité l’intérêt supérieur de la Tunisie - a-t-il ajouté- en expliquant que  la multiplicité des candidats ne peut que provoquer la dispersion des votes. Cette dispersion peut nuire particulièrement à celui parmi les candidats actuels qui s’avère être le « bon grain ». 

Par ailleurs il a tenu à transmettre ses vifs remerciements, sa reconnaissance et toute sa considération à tous ceux qui l'ont sollicité à se porter candidat pour l'élection présidentielle ainsi qu’à ceux qui ont d’ores et déjà accrédité sa candidature.    

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Par Améni Belkahla

Après 9 jours et 8 nuits dans 15 villes tunisiennes, la deuxième tournée de la caravane nationale des villes intelligentes et durables tend vers la fin. A Tunis, l'équipe Tunisian Smart Cities a été reçue, le 5 juillet 2019 au siège du ministère de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire par le ministre Noureddine Selmi qui affirme être heureux de cette initiative qui fait participer une jeunesse ambitieuse et engagée qui veut participer à la fabrique de la cité de demain.

" Ce que vous faites est très important. C'est important de faire participer la société civile dans la construction de la smart cité. Notre pays dispose d'une richesse culturelle et architecturale exceptionnelle. C'est important de savoir valoriser ces richesses pour pouvoir avancer. Vous pouvez compter sur le soutien du ministère de l'Equipement pour bâtir la ville de demain", déclare M. le ministre.

Une convention de partenariat entre l'Equipement et Tunisian Smart Cities

La cérémonie de clôture de la deuxième tournée de la caravane Tunisian Smart Cities s'est déroulée à la municipalité de Tunis sous l'égide du ministre de l'Equipement et en présence de Mounir Srarfi, adjoint au maire de Tunis, Ridha Trabelsi, directeur de la SPLT (Société de promotion du Lac de Tunis), des conseilleurs municipaux et des représentants de la société civile. Elle a été marquée par la signature d'une convention de partenariat par Noureddine Selmi, ministre de l'Equipement, de l'Habitat et de la Coopération internationale, et Borhene Dhaouadi, président de l'Association Tunisian Smart Cities.

En direct de Hammamet où s'est déroulé le séminaire de travail rassemblant les différentes parties prenantes du secteur du numérique autour des orientations stratégiques pour le Plan National de l’économie numérique 2025,  le ministre des Technologies de la Communication et de l'Economie numérique, Anouar Maarouf, a saisi l'occasion pour rappeler le rôle important de la SPLT dans le développement du premier périmètre smart City à Tunis.

Il a également salué la présence massive de représentants des autorités locales et des composantes de la société civile. "La présence des cadres de la municipalité de Tunis confirme l'engagement des autorités locales à être le porte-drapeau du programme Smart City. On ne peut pas parlé aujourd'hui d'un pays intelligent si sa capitale n'intègre pas au moins un périmètre smart ", a-t-il poursuivi.

Le ministre a ajouté que deux composantes sont indispensables pour dessiner la ville de Tunis à l'horizon 2025 à savoir l'exploitation des outils innovants lors l'élaboration du schéma d'aménagement urbain et la reconnaissance du concept Smart City comme outil au service de la population.

Pour sa part, Mounir Srarfi, adjoint au maire de Tunis, a mis en avant l'importance de la notion Smart City pour développer l'infrastructure et renforcer l'attractivité territoriale de la ville et sa capacité à attirer des investissements.

"En partenariat avec le ministère de l'Equipement, de l'Habitat et l'Aménagement du territoire, nous travaillons à la municipalité de Tunis sur l'élaboration d'une vision stratégique de la ville à l'horizon 2050 tout en prenant compte les spécificités de la ville en termes d'infrastructure de transport, d'aménagement urbain, de densité urbaine et de systèmes informatiques. Dans ce cadre, nous nous intéressons à faire participer toutes les parties prenantes et les composantes de la société civile au Grand Tunis dans la mise en place des premiers éléments de la capitale intelligente à l'horizon 2050".

L'adjoint au maire a saisi l'occasion pour appeler tous les responsables aux municipalités au Grand Tunis et les acteurs économiques et sociaux à adhérer à ce projet qui vise à réaliser le rêve d'une capitale plus attractive, plus dynamique et encore plus agréable.

Borhene Dhaouadi, président de l'Association Tunisian Smart Cities, a conclu que l'objectif majeur de la caravane nationale des villes intelligentes et durables dans ses deux tournées qui se sont déroulées, respectivement, du 24 avril au 1er mai et du 27 juin au 5 juillet 2019, est d'embarquer les écosystèmes économiques, civiles et institutionnels dans les villes tunisiennes et réunir l'ensemble des initiatives isolées dans chaque ville pour être présentées dans le cadre de masters plans en marge de la deuxième édition de Startup Africa Summit Afric'Up, initiative tunisienne au profit des startups africaines, qui devra avoir lieu les 24 et 25 septembre prochain à Tunis.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Selon Businessnews, 

Ahmed Friâa, pourrait bien présenter sa candidature à la présidentielle dans les jours à venir, apprend Business News aujourd’hui, dimanche 4 août 2019 de source bien informée. En effet, l'ancien ministre de l'Intérieur sous Ben Ali est, selon la même source, en train de récolter des parrainages pour remplir son dossier de candidature à déposer à l’Isie (Instance supérieure indépendante pour les élections).

L'ancien ministre reste discret quant à cette éventuelle candidature et son nom ne fait pas encore partie de ceux qui candidatent pour la magistrature suprême. 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn


استقبل رئيس الجمهورية محمد الناصر، يوم الخميس غرّة أوت 2019 بقصر قرطاج، مروان العباسي محافظ البنك المركزي التونسي
وأفاد مروان العباسي أنّه سلّم رئيس الجمهورية التقرير السنوي للبنك المركزي التونسي لسنة 2018 الذي تضمّن حوصلة شاملة للمعطيات والأرقام الأساسية المتصّلة بالوضع الاقتصادي والمالي وبالنجاحات والصعوبات التي شهدها.
وأضاف محافظ البنك المركزي أنّه بالرغم من صعوبات الأوضاع الاقتصادية والمالية الحالية وتواصل الإشكالات المتعلقة بعجز كلّ من الميزان التجاري وميزان الدفوعات، فقد تمّ تسجيل تحسّن تدريجي في سعر الدينار واستقرار نسبة التضخّم.

وجدّد مروان العباسي الدعوة للفاعلين الاقتصاديين لمزيد تظافر الجهود والعمل على رفع مستوى الإنتاج والانتاجيّة لتطوير نسبة النموّ في بلادنا.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

أشرف رئيس الجمهورية محمد الناصر، يوم الجمعة 02 أوت 2019 بقصر قرطاج، على اجتماع المجلس الأعلى للجيوش.

وبعد الترحّم على روح الرئيس الراحل الباجي قايد السبسي، توجّه رئيس الجمهورية بالتحيّة والشكر لأفراد قواتنا المسلحة المرابطين على الحدود وفي المرتفعات وأعالي البحار وفي الثكنات ومواقع الإنتاج الحيويّة، على ما يبذلونه من مجهودات استثنائية وتضحيات ذودًا عن الوطن ودفاعًا عن سيادته، مشددا على مزيد التحلّي باليقظة ورفع درجة الجاهزية في مواجهة أي تهديدات داخليّة أو خارجيّة.

كما استعرض الاجتماع تقييما للأوضاع الأمنيّة والعسكريّة المحليّة والإقليمية، ومستجدات التعاون العسكري مع عدد من الدول الشقيقة والصديقة.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Laissant Djerba l'île des rêves derrière elle, la caravane nationale des villes intelligentes et durables remonte le courant vers l'autre rive et poursuit son chemin vers la région du Sahel, et au-delà vers le nord-est. Sahline Moôtmar, Monastir, Zaghouan et Nabeul sont les dernières stations à s'y arrêter avant de clôturer le 5 juillet à Tunis sa deuxième tournée qui a débuté le 27 juin 2019.

La smart city, une solution pour l'employabilité

Dans l'après-midi du 03 juillet 2019, la caravane Tunisian Smart Cities est arrivée au siège de la municipalité de Sahline Moôtmar du gouvernorat de Monastir où s'est déroulé un atelier thématique en présence du ministre des Technologies de la communication et de l'Economie numérique, Anouar Maarouf, du conseiller auprès du ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Mohamed Ali Azaiez, du gouverneur de Monastir, Akrem Sebri, du délégué et du maire de Sahline Moôtmar.

Lors de son discours d'ouverture, le ministre Anouar Maarouf a réitéré l'engagement de son département à appuyer cette initiative ambitieuse et dynamique qui vise à ouvrir de nouvelles perspectives pour l'avenir des villes en Tunisie. Il a également salué le souci des parties prenantes à Sahline Moôtmar d'adhérer au programme national des villes intelligentes et durables et la volonté de changer les choses et d'améliorer la qualité de vie des citoyens.

" Aujourd'hui, toute ville et tout village est capable de tirer profit des nouvelles technologies et des outils innovants pour améliorer la qualité de vie du citoyen. Sahline Moôtmar dispose de tous les atouts nécessaires pour concrétiser le rêve de la Smart City et satisfaire les envies de ses habitants. Loin des problèmes du quotidien et des difficultés que nous traversons, nous devons façonner ensemble le présent et l'avenir, à notre image. Nous voulons voir l'avenir avec optimisme à travers le concept de la Smart City et vous partager le rêve de la ville intelligente ", avance-t-il.

Et d'ajouter "Les villes intelligentes offrent aujourd'hui des solutions pour différents problèmes que peuvent rencontrer les citoyens au quotidien comme la sécurité, la gestion des ressources naturelles et l'employabilité. La Smart City s'avère une solution efficace pour créer des emplois et réduire le taux de chômage".

Plus loin et dans le même contexte, M. Maarouf a donné rendez-vous aux jeunes startuppeurs le 19 septembre prochain, date du salon de l'emploi Smart Tunisia Job Fair au pôle technologique El Ghazala qui devra allouer dans sa quatrième édition une importance particulière aux projets destinés au développement régional.

Pour sa part, le gouverneur de Monastir, Akrem Sebri, a salué les efforts déployés par l'Association Tunisian Smart Cities pour sensibiliser les municipalités sur l'importance du concept Smart City dans le but de promouvoir le développement durable et favoriser l'innovation, la durabilité et l'attractivité. Il a insisté sur l'importance des outils innovantes pour assurer la sécurité des villes et réduire la consommation énergétique.

Lors de son intervention, Borhene Dhaouadi, président de l'Association Tunisian Smart Cities, a souligné que la caravane nationale Tunisian Smart Cities a pour but majeur de partager l'expérience de Bizerte Smart City avec les différentes régions de la république pour créer une dynamique au niveau national et mener à mieux ce projet qui vise à bâtir des villes capables de percevoir et penser, anticiper et s'adapter aux changements en cours et créer de nouveaux services en utilisant le numérique.

Asma Sghaier, maire de Sahline Moôtmar, a fait savoir que la smart agriculture est l'un des piliers majeurs du projet de Sahline la ville intelligente. "Il est utile de savoir que Sahline est le premier producteur national des fleurs coupées. Nous miserons sur les outils innovants et le numérique particulièrement pour accroître la productivité agricole et .. s'adresser au monde", affirme-t-elle.

Elle a poursuivi "L'environnement reste en tête des préoccupations du conseil municipal. Dans le cadre de la Smart City, nous prévoyons l'optimisation de la gestion des déchets, la transformation des déchets en énergie et la transformation des problèmes urbains et environnementaux en promesses d'avenir. Pour ce faire, une commission dédiée à la smart city composée de différentes composantes de la société civile et d'experts de divers domaines devra être bientôt créée et sera chargée de suivi et d'accompagnement des projets de transformation de Sahline en une ville intelligente et durable depuis les réflexions stratégiques jusqu’à leurs mises en œuvre".

De son coté, Oussama Zayan, docteur en intelligente artificielle, a saisi l'occasion pour présenter un projet de bus suspendu qui devrait être, selon ses dires, une solution futuriste aux problèmes du transport urbain à Sahline. "Il s'agit d'un nouveau concept de transport urbain smart et propre ; des micro bus/mini bus pour 25 à 100 personnes fonctionnant à l'énergie solaire qui circulent sur des rails installés au dessus des rues, de part et d'autre de la chaussée existante", explique-t-il.

M. Zayan a ajouté que ce projet futuriste satisfait 10 objectifs de développement durable, appelant le gouvernement et les autorités régionales et locales à l'adopter dans l'espoir de réaliser dans les années qui viennent le premier prototype de micro bus suspendu à Sahline.

Monastir, une ville de savoir et de pouvoir

A Monastir, les avis ont convergé vers la nécessité de valoriser les initiatives locales venant nourrir la démarche Smart City de la ville et mettre en place de nouveaux écosystèmes économiques, sociaux, technologiques et politiques. Plusieurs secteurs ont été pointés de doigt comme étant les piliers majeurs de la ville intelligente à Monastir comme l'industrie, l'environnement, le tourisme écologique et la culture.

Mettant en relief l'importance du numérique pour le développement, l'attractivité et le dynamisme des villes, Najwa Besbes, adjoint au maire de Monastir, a saisi l'occasion pour saluer les efforts déployés par l'Association Tunisian Smart City pour promouvoir le concept Smart City et sensibiliser les collectivités locales sur ses bienfaits sur la qualité de vie du citoyen. Elle a fait savoir que la municipalité de Monastir a intégré le programme de "la Smart City" depuis les années 90.

"Une vision de la ville de Monastir pour le 21e siècle intitulée "Agenda 21" a été élaborée depuis 1999. Le schéma d'aménagement urbain de la ville ayant pour principal but de promouvoir un aménagement du territoire communal rationnel, cohérent et de qualité a été conçu et adopté à l'époque", explique-t-elle.

Elle a ajouté "Qui dit Smart City, dit Internet et ville connectée. Les outils innovants sont importants pour bâtir des villes intelligentes, mais ils ne peuvent pas fonctionner tous seuls. La Smart City, c'est plutôt la manière de faire nos villes évoluer avec les moyens de bord. Depuis l'antiquité, Monastir est connue comme une ville de savoir et de pouvoir. Elle dispose de tous les atouts d'une ville agréable. Ce qui nous manque vraiment, c'est d'avoir une vision futuriste claire. Aujourd'hui, il est désormais nécessaire d'établir un nouveau plan d'aménagement urbain à l'horizon 2050 pour un avenir meilleur et une meilleure maîtrise de l'évolution de son territoire".

Lors de son intervention, Ichraf Khelifa, maire de Skanes, a évoqué l'axe environnemental et la nécessité de trouver dans l'immédiat des solutions aux problèmes environnementaux sur le littoral de Monastir. L'optimisation de la gestion des déchets est aussi un axe important de la ville intelligente, selon Mme. Besbes.

Sonia Ayed, urbaniste et responsable de l'urbanisme et des études à la municipalité de Monastir, a affirmé que la ville de Monastir a le potentiel d'être une ville intelligente capable de maîtriser l'évolution de son territoire, et ce grâce à un projet réalisé par la municipalité en partenariat avec l'Union européenne visant à protéger la ville contre les catastrophes naturelles à travers un schéma d'aménagement urbain durable.

"C'est grâce à ce projet que la municipalité de Monastir dispose aujourd'hui d'un vrai système d'information géographique numérique utile pour prendre des décisions pertinentes dans divers domaines", précise-t-elle.

Zaghouan : Joindre l'utile à l'agréable

A Zaghouan, la capitale historique de l'eau, le gouverneur Salah Tiraoui a félicité l'initiative de l'Association Tunisian Smart Cities pour avoir choisi Zaghouan comme l'une des futures villes intelligentes tunisiennes. Il a affirmé son engagement à fournir toutes sortes d'aide pour développer le travail municipal, améliorer les services et imposer une gouvernance participative et locale, appelant toutes les parties prenantes et les composantes de la société civile à Zaghouan à adhérer à ce programme ambitieux visant à renforcer la participation des citoyens à la "fabrique de la cité".

Selon le gouverneur, la valorisation du patrimoine culturel et le développement du tourisme culturel figurent en tête des projets prioritaires de la région. "Notre objectif est de faire de Zaghouan une ville plus attractive, une ville encore plus agréable et plus rayonnante à l'échelle nationale et internationale. Nous misons sur la valorisation du patrimoine culturel et la création de sites touristiques agréables pour attirer davantage les touristes étrangers et locaux, notamment du Grand Tunis ", affirme-t-il.

Pour sa part, le maire de la région, Tarek Boukhari, a indiqué que les sites touristiques de Zaghouan et sa position stratégique très proche du Grand Tunis et de Hammamet font de la région la capital du tourisme alternatif. D'après le maire, le projet des téléphériques permettra d'améliorer l'attractivité de la région et d'offrir de ressources supplémentaires à la municipalité.

M. Boukhari a annoncé que le conseil municipal va créer une commission spéciale "Smart City" pour suivre et accompagner le projet de Zaghouan la ville intelligente à l'horizon 2050. Il a affirmé sa volonté de s'inspirer des expériences en cours à Bizerte pour optimiser la gestion des espaces verts, trouver des solutions aux problèmes de pénurie d'eau et optimiser l'accessibilité de la ville.

Comme toutes les villes visitées par la caravane, l'équipe de jeunes architectes a élaboré un master plan programmatique de Zaghouan la ville de demain qui prévoit l'optimisation de l'accessibilité de la ville à travers l'installation d'une gare multimodale, la maîtrise de l'étalement urbain, la valorisation des sites archéologiques et naturels, la préservation de la nappe phréatique, l'aménagement d'espaces verts à l'intérieur de la ville et l'exploitation de l'énergie éolienne.

Fatma Zahra Khelifi, architecte, a précisé " Notre objectif est de faire de Zaghouan une destination à part entière capable de séduire des touristes des quatre coins de la planète. Nous voulons développer le tourisme de montagne à Zaghouan qui est resté toujours à la marge. Le Djebel de Zaghouan représente un énorme potentiel touristique sous-exploité. Pour pouvoir l'exploiter, nous avons pensé à la création d'un centre de camping pour attirer davantage les amateurs de camping traditionnel et de trekking. Nous avons également pensé à la valorisation des sites archéologiques à l'instar du fameux temple des eaux et bien d'autres sites naturels d'une beauté à couper le souffle".

Nabeul a un potentiel énorme pour devenir une Smart City

Loin de la charmante capitale du tourisme alternatif, berceau de l'eau de rose, la caravane nationale des villes intelligentes et durables s'est dirigée vers Nabeul, la capitale des agrumes. Non seulement les représentants des autorités centrales étaient présents à l'atelier thématique qui s'est tenu le 05 juillet à la municipalité de Nabeul, des représentants d'institutions locales, civiles et institutionnelles et des conseillers municipaux de Korba, Béni Khiar et Dar Chaabane sont venus également profiter de l'expérience Bizerte Smart City et faire part de leur expertise dans ce domaine.

La démarche du projet Nabeul Smart City s'articule autour de nombreux axes à savoir l'agriculture, l'environnement, les services publics, les énergies renouvelables, les startups, le tourisme écologique et l'agrotourisme. Des solutions intelligentes pour la ville de demain sont en cours de développement dont une stratup d'éclairage intelligent et de gestion énergétique qui devra être mise en oeuvre pour très bientôt. La municipalité de Beni Khiar donne désormais à ses citoyens la possibilité de déposer des réclamations et des commentaires et de signaler des anomalies en ligne grâce à l'application El Mendhar.

Visiblement émue par l'effort fait par l'Association pour promouvoir la notion Smart City, Houda Skandaji, maire de Nabeul, a confirmé son appui et son appréciation du travail abattu par l'équipe. Elle a attiré l'attention des représentants des institutions locales, civiles et institutionnelles et des composantes de la société civile présents sur la nécessité d'échanger d'expertise et de tirer profit des expériences en cours à Bizerte.

D'après Mme. Skandaji, Nabeul est prête pour se lancer dans le projet Smart City : "Il existe des initiatives encourageantes liées à la agriculture intelligente, la smart administration et l'éclairage public intelligent qui devront contribuer à construire la ville de demain".

Alaya Bettaieb, président du Club de Nabeul, a salué cette initiative et a insisté sur la nécessité de rassembler les différentes municipalités proches de Nabeul et consolider les efforts dans le but de concrétiser les objectifs de la ville intelligente.

De son coté, Samia Charfi, maître technologue à l'ISET Nabeul, ex-conseillère municipale et présidente de l'Association de technologie créative Createch, a souligné sa disposition à contribuer à la mise en place du cahier des charges national pour les villes de demain qui devra prendre en compte les spécificités de la ville de Nabeul et la région du Cap Bon.

Mme. Charfi a ajouté "Nous sommes à Nabeul ouverts à l'expérience à l'international et prêts à contribuer à la construction de la ville intelligente. Il est utile de savoir que le premier concept Living Lab au Nord Afrique a été monté à Nabeul. Nous avons mobilisé les Living Lab spécialisés dans l'industrie créative et numérique pour promouvoir le travail collaboratif et gérer des projets 4P (Public-Private-People Partnership). Notre expertise en matière de Living Labs, de building information modeling et de 3D est mise à la disposition du comité qui devra être chargé du projet Smart City à Nabeul pour modéliser la ville de demain qui sera capable de satisfaire les attentes des générations présentes et futures. ".

Page 3 sur 302

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn