Suivez-nous:

A la une

Amani Belkahla: 2e édition de l'Afric'Up : Tunisian Smart Cities partenaire officiel

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn


Plus de 300 startuppers de l'Afrique francophone, anglophone, lusophone et arabe se donnent rendez-vous à Afric'Up (Africa Startup Summit), le plus grand évènement lié à l'innovation, à l'entrepreneuriat et à la valorisation des talents de la jeunesse africaine qui se tiendra les 24 et 25 septembre 2019 à Tunis sous l'égide du gouvernement tunisien, du ministère des Technologies de l'information et de l'Economie numérique, du ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, de l'Alliance Smart Africa et en partenariat avec la GIZ & Maket It in Africa.
L'Association Tunisian Smart Cities s'impose comme partenaire officiel de la nouvelle édition portant sur la thématique "Smart Cities & Open Innovation en Afrique, quelles opportunités pour les startups ?" qui devra être un lieu de rencontres de partage entre des professionnels et passionnés de la High Tech africaine autour des technologies de demain. L'évènement devra être marqué par la présence de 10 ministres africains et personnalités officielles, bailleurs de fond, investisseurs, multinationales, incubateurs, experts et startups.
Un programme riche sera proposé incluant des conférences et workshops animés par plus de 150 speakeers et investisseurs de renom, des rencontres privilégiées (deal room) entre des startups et des VC, Business Angels et investisseurs venant notamment d'Afrique, d'Europe, du Moyen Orient et de la Silicon Valley, des hackathons et plus de 30 ateliers animés par des mentors internationaux.
Afric'Up lance aussi plusieurs défis et actions. Outre le premier Makeathon, il y aura un startup Pitch pour choisir 25 startups prometteuses, un concours 3D/VR pour imaginer la ville africaine de demain, et un startup Stage pour valoriser 100 startups et les rapprocher des investisseurs dans le but de faire émerger les nouveaux acteurs de l'économie numérique africaine.
Lors d'une conférence de presse tenue à Tunis pour l'annonce de l'évènement, Mhammed Dalla, ambassadeur de Smart Africa, a rappelé que le programme Smart Africa, qui a pour ambition de créer un marché unique dédié au digital, regroupe 27 pays africains, chacun porte un projet phare. "La Tunisie se positionne aujourd'hui comme être l'incubateur de l'écosystème des startups africaines. Confier à la Tunisie l'organisation d'un tel évènement de dimension internationale, qui devra réunir pendant deux jours des centaines de professionnels et passionnés du digital, vise à mettre en avant les talents africains et l'innovation et à faire en sorte que ces compétences soient visibles à l'international", précise-t-il.
Lors de son intervention, Walid Daas, représentant de la GIZ, a expliqué le processus de sélection des startups qui vont participer au concours qui aura lieu en marge du sommet: Dans une première étape de présélection, une quarantaine de startups ont été sélectionnées parmi plus de 300 startups, et ce en se basant sur trois critères à savoir le degré d'innovation qui est fondamental pour une stratup, la scalabilité ou la possibilité de développement réel et l'impact de la startup sur son environnement. 18 startups, dont 15 choisies sur la base de l'appel à la candidature et 3 startups lauréates de concours dont HUB Africa et Tictactoe ont été qualifiées pour participer au concours. Il y aura des startuppeurs de 8 nationalités et divers secteurs d'activités (e-health, finetech, ...).
Borhene Dhaouadi, président de l'Association Tunisian Smart Cities, a saisi l'occasion pour rappeler l'importance de la Smart City pour le développement et la croissance des startups. "L'écosystème Smart City a besoin d'un environnement pour évoluer, créer et innover. En pensant que 80% de la population mondiale à l'horizon 2050 habitera les villes, la notion de ville devient majeure pour les écosystèmes startups. On ne peut pas parler des startups, sans parler de terrain de jeu pour qu'elles puissent innover et se développer", affirme-t-il.
M. Dhaouadi a ajouté "La smart City est aujourd'hui une startup internationale. Il est désormais essentiel d'inventer notre propre modèle de smart city africaine car chaque ville est
unique et a ses propres caractéristiques socio-économiques et géographiques et sa propre morphologie. L'idée est de pouvoir inventer une smart city africaine et non pas d'utiliser ce que les autres peuvent nous offrir, notamment des solutions qui ne correspondent pas forcément à nos attentes.
Il a également expliqué que la notion Smart City devra être abordée dans le cadre de l'Afric'Up avec un ensemble de projets : "Un grand projet d'une ambition africaine "African Digital Hub" devra être présenté dans le panel Connectivité. Ce projet vise à faire de la Tunisie le gateway de l'Afrique du futur à travers plusieurs axes de développement. Il s'agit d'un projet de collaboration africaine avec les cardino-numériques, les points d'accès d'interconnexion de l'Afrique avec le monde (la Tunisie à travers Bizerte, la Guinée, Djibouti et l'Afrique du Sud). Bien entendu, en marge d'Afric'Up, les différentes visions des smart cities en Tunisie doivent être également présentées. Avec l'initiative Tunisian Smart Cities, on a réussi à aller en avant en matière de réflexion et de mode d'implémentation sur terrain des smart cities. On a travaillé sur l'ensemble du territoire tunisien et on va exposer pour l'ensemble de l'Afrique et l'ensemble du monde le modèle des smart cities tunisiennes et l'expérience Tunisian Smart Cities avec des projets réalisées sur Bizerte, Tunis (le premier périmètre smart City en Tunisie réalisé avec la SPLT) et Gabes (le projet l'Oasis intelligente)".

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn