Suivez-nous:

A la une

Raouf Ben Rjeb : Le Soudan à la croisée des chemins...

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Le Soudan à  la croisée  des chemins...

La coïncidence  a voulu que ma toute  dernière  visite au Soudan s'achève  quelques  heures avant la chute du régime d'Omar el- Béchir.. Le Soudan est un pays qui m'est très proche,  après y avoir passé cinq bonnes années  de ma carrière  professionnelle internationale entre l'UA et l'ONU et réussir à tisser des liens d'amitié avec un grand nombre de soudanais de tous bords...

J'étais accompagné  au cours de cette visite par le  représentant  d'une grande société internationale de gestion et d'investissement  financier, à  la recherche d'opportunités d'affaires au Soudan et plus particulièrement  dans la province du  Darfour, où la situation  de la population demeure précaire , malgré la fin du conflit armée et le retrait prochainement  de la Mission conjointe ONU-UA , prévu pour le  mois de juin 2020 .

Au cours de mon séjour dans la capitale soudanaise, jai logé dans l'un des plus grands  hôtels de la ville , construit par la Libye de Khadafi et se trouvant à  quelques centaines  de mètres  du siège du commandement  général de l'amée, "encerclé " par le fameux sit-in  de milliers de manifestants soudanais , un sit-in qui continue jusqu'à  ce  jour ..

J'ai pu donc suivre de près les deniers développements du plus grand soulèvement  populaire que ce pays n'a jamais connu depuis des décennies...

Il  est vrai que le Rassemblement  des Professionnels Soudanais (RPS), l'équivalent de l'UGTT chez nous,  a joué  un rôle clé  dans la la révolution  soudanaise qui a réussi à  renverser le Président  El -Béchir et "déboulonner" son régime, mais il y a aussi une autre force , qui est celle de la jeunesse, le fer de lance de cette révolution qui avait mis une  immense pression sur l'armée  et les forces de l'ordre pendant le dernier quart d'heure avant la chute du régime..J'ai eu , à  travers mes échanges avec un bon nombre  de ces jeunes, filles et garçons  bien éduqués et branchés sur le monde extérieur, la conviction  qu'ils étaient  prêts  à  tout,  pour se débarrasser de Béchir ...Le timing était  aussi favorable , puisque  ils ont tous suivi avec beaucoup  d'admiration  le  soulèvement de la jeunesse algérienne  qui a forcé  Bouteflika à quitter  le pouvoir..

Au Soudan comme en Algérie, la gestion de ces deux grands pays du continent  africain en terme de superficie ( Algérie  2,382 millions km² , Soudan 1 886 068 km²) ne peut se faire, sans l'armée.. L'annonce de la création  d'un Conseil présidentiel civil de transition , attendue pour ce dimanche,  aura impérativement besoin de la " protection" de l'Armée, une armée que les civils préfèrent  l'avoir "affaiblie" et  «sans-dents» , selon le commentaire d'un  ancien diplomate soudanais qui était en poste à  Tunis...

Le Soudan est à  la croisée  des  chemins , espérons que ce pays,  libéré aujourd'hui  de la dictature,  saura  réaliser les aspirations  légitimes  de son peuple à vivre dans la liberté et la  dignité..Ceci est possible dans un pays qui dispose d'importantes richesses minières , d’un fort potentiel  agricole et surtout d'une jeunesse dynamique qui représente 60 % de l'ensemble  de  la population  ..

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn