Suivez-nous:

A la une

Lazhar Dhifi: La politique a perdu toute sa noblesse

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

L'ABONDON DE BOUJEMAA REMILI DE LA POLITIQUE M'INTERPELLE
Boujemaa Remili quitte la scène politique comme Bennour ettakottel, Echebbi le républicain, Jebali le nahdhaoui, Krichen le CEPERISTE, et j'en passe parce que ils sont nombreux? Et je ne suis pas d'accord avec ceux qui les appellent " détritus de la politique " ou " déchets des partis" ou même les zéro virgule (0,..). Je n'ai pas le coeur avec ces politiques non plus . Tout d'abord, pour moi, destourien de la première République que je suis, militer dans un parti politique après le 14 janvier me renvoie au silence de Alfred De Vigny " seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse." Mais cette culture politique que j'ai acquise m'incite quand même à suivre de près le parcours des partis politiques et surtoutqui ceux qui nous gouvernent.
NIDA TOUNES, le parti créé à la sauvette, gagnant dés éléctions de 2014 législatives et présidentielles vit
les cissions les plus douloureuses, payant le prix de sa réussite à cette échéance très contreversée, ce qui a fait de lui un parti de concorde pour une élection sans plus... C'était un grand parti. Mais militants, fraîchement engagés ou émigrés, grands commis occasionnellement embarqués ont quitté Nida avec ou sans amertume. 
Certains parmi eux se sont perdus dans la nature, devenus combattants isolés, d'autres se sont reconstitués en nouveaux partis dont certains se fissurent de nouveau, d'autres ont choisi le raccourci politique en intègrant des partis, les concurrents d'hier....
Quel gâchis .. Sale politique, quel temps de médiocratie !
OÙ LA POLITIQUE A PERDU TOUTE SA NOBLESSE , où les nouveaux venus à la politique et les recyclés n'ont choisi que l'ascenseur pour la " prise du pouvoir" peu importe les moyens et les résultats.
L'urgence aujourd'hui c'est la refondation de ce parti qui a réussi une alternance peu attendue en 2014 , NIDA TOUNES, pour servir de locomotive au changement urgent du paysage politique tunisien tellement pourri, manipulé , desservi par l'argent sale.
NIDA TOUNES DOIT REPÊCHER , RÉCUPÉRER, LES SIENS MÊMES AVEC LES SACRIFICES LES PLUS DOULEUREUSES 
Que les dissidents et les émigrants *que je respectent beaucoup* reviennent au berceau et reprennent l'enthousiasme d'avant les élections de 2014 dans un esprit de conciliation avec quî ils ont fêté ensemble la victoire de la "patrie avant le parti" de la raison d'Etat et la souveraineté, (dédiées à HRAIER TOUNES) en dépassant sportivement les querelles intestines et les rancunes de jalousie et parfois d'opportunisme. 

Lazhar Dhifi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn