Suivez-nous:

A la une

Rhodes : l’île lumière chargée d‘histoire: Par Mounir Ben Miled

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

L’île de Rhodes a été choisie pour abriter la tenue du 61ème Congrès annuel de la FIJET. Il célèbre également la 65ème année de sa création consacrée à la promotion internationale du tourisme; et qui a réuni 170 personnes représentant plus de 25 pays membres.Tijani HaddadAinsi, la cérémonie d’ouverture du congrès se tenait sous la présidence de M. Tijani Haddad. Et en présence des autorités locales, telles que: le Secrétaire Général de l’Office national du tourisme grec; le vice-président de la Fédération Régionale de l’Hôtellerie; le vice-maire de la municipalité de Rhodes; et des dignitaires de Rhodes. Ils insistèrent au cours de leur intervention sur l’importance de la:Promotion touristique en général et le plan des actions futures à accomplir pour la promotion de l’île en particulier.Qualité des services pour les hôtes.Mise à jour du produit touristique en général et la mise à jour des hôtels en particulier.Diversification des marchés touristiques.Diversification du tourisme durable.Participation du tourisme comme étant un des facteurs du développement économique.Car, Rhodes est l’île la plus ensoleillée d’Europe. Elle bénéficie d’un climat méditerranéen doux au nord, avec une mer généralement calme comme un lagon et des bancs de sable peu profonds. Alors qu’à la pointe sud de Rhodes, la presqu’île « Prasonisi », est l’un des endroits les plus ventés des îles grecques. Elle est considérée à juste titre comme l’un des sites de windsurf les plus beaux d’Europe.D’ailleurs, les responsables de l’île véhiculent avec fierté les arguments de promotion du tourisme à Rhodes: beauté exceptionnelle des sites; ensoleillement garanti durant 300 jours; zéro criminalité; et accueil chaleureux de la population dans les villes et les villages.Arguments que nous avons nous-mêmes vérifiés au cours de notre séjour. Cinq jours d’ensoleillement continu sans aucun nuage. Les gens se prélassent sur une plage de galets et se baignent dans une mer bleu turquoise resplendissante. Une sécurité absolue dans les villages et même dans les collines et les montagnes avoisinantes.A cet égard, nous avons pu croiser des gens se promener, ou en train de faire du footing en groupe ou individuellement, à toutes les heures de la journée et même dans les soirées.De plus, depuis que le tourisme est devenu la principale activité de l’île, la langue la plus pratiquée à Rhodes est devenu l’anglais. A l’hôtel, dans les magasins, les restaurants, les cafés et les taxis. Les taxis de l’île sont à 95% des Mercedes, les 5% restants étant des Audi ou des Passat. Avec bien sûr des compteurs pour éviter tout litige.Alors, l’île de Rhodes est l’île lumière de la Méditerranée. Et l’île préférée des touristes venant des pays d’Europe, qui se sentent chez eux. Dans cette île si chargée d’histoire et avec cette population si accueillante. D’une étendue de 1400 km², l’intérieur de l’île est montagneuse avec des sommets. L’Attaviros culminant à 1215 m. La population n’est que de 90 000 habitants et l’ensoleillement exceptionnel (300 jours par an).Au cours de nos déplacements, nous avons visité plusieurs endroits et sites. Ce qui nous a permis de connaître et d’apprécier les villes, les villages, qui gardent encore les traces des périodes historiques si bien conservées.La période préhellénique est la mieux connue de la préhistoire de l’île de Rhodes, qui véhicule à travers les témoignages de son passé prestigieux vieux de 3500 ans des traces bien visibles des civilisations qui sont passées dans cette île. C’est pour le charme de cette multitude que l’UNESCO déclarait RHODES Ville du Patrimoine Mondial.La principale attraction de l’île étant les témoignages des civilisations qui sont passées dans cette île. D’abord les Grecs qui bâtissent de merveilleux bâtiments publics, des temples, théâtres, des fontaines, des statues au point que Rhodes est devenue la « Kallisti ton Ellinidon poleon » (la plus belle des villes grecques) selon le sophiste Ailios Aristide.Tour du Palais du Grand MaïtreL’activité maritime était très intense à l’époque romaine et byzantine. Les Vénitiens puis les Génois possédaient une importante force navale. Ces derniers vendirent l’île aux Chevaliers de St. Jean, qui se sont installés plus tard à Malte.Les Chevaliers restaurèrent et agrandirent les fortifications byzantines et firent de Rhodes une base arrière pour la libération de Jérusalem. La Tour médiévale fut édifiée pour constituer la tour imprenable en vue d’abriter les soldats, les réserves d’eau et de nourriture. Desservi par plusieurs galeries souterraines servant au ravitaillement, le bâtiment était également le centre administratif.En 1522 et après cinq mois de siège, Rhodes tomba aux mains de Soliman Le Magnifique. L’occupation turque durera jusqu’à 1912 date de l’occupation italienne qui durera jusqu’à 1948, date du rattachement de l’île à la Grèce définitivement. Les habitants de Rhodes sont d’ailleurs très fiers de leur appartenance à la Grèce. Avec les mêmes habitudes, les mêmes recettes de cuisine, si bien que le touriste européen se sent vraiment comme chez lui, sans le moindre dépaysement.Le parcours de visite de Rhodes passe par la ville antique pour contempler les vestiges du Temple d’Apollon et la ville médiévale où se trouve la rue des auberges des « Langues », appelée la rue des Consuls, celui de France (1500), celui d’Italie (1519), celui d’Espagne (15ème siècle), qui donne sur le magnifique Palais du Grand Maître avec son entrée monumentale encadrée de deux tours, qui constitue par ses belles salles ornées de statues, de mosaïques constituées de carreaux et de petits galets, un musée très riche et bien décoré.Se promener dans la ville moderne et contemporaine est également un vrai plaisir. Découvrir les rues et ruelles de Rhodes est un voyage à travers le temps. Que ce soit par les maisons bourgeoises avec leur porche en bois surmonté de sculptures et de motifs décoratifs, que les balcons en bois sculpté dans le quartier turc qui rappellent les moucharabia du Caire.La nouvelle ville comprend une ville intensément animée, soit par ses magnifiques maisons traditionnelles, soit par le chemin traversant la vallée des papillons. Avec son oasis de fraîcheur, un vrai régal pour les promeneurs. Ou encore par ses rues très animées surtout la nuit.La rue de SocratePar sa vivacité et son activité continue et la belle humeur de ses habitants, Rhodes semble avoir échappé à la crise économique qui a frappé durement la Grèce. En effet, le tourisme est si actif que le nombre de passagers dépasse celui de plusieurs autres destinations. (En 2018 on enregistre à Rhodes 5.567751 passagers, alors que l’aéroport de Tunis-Carthage enregistre pour la même année 6.235712 passagers).L’île de Rhodes est accessible par air et par mer et dispose d’une infrastructure routière et maritime très développée, des ferry modernes assurent les liaisons avec les différents ports des villes des Cyclades, la Crète ou la Turquie.Je tiens à ce stade, à féliciter M. Théodoros Divanis pour l’excellente tenue de son hôtel l’AKTI Imperial de luxe Resort &Spa et à le remercier ainsi que toute son équipe pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé. L’hôtel, qui a abrité les travaux de notre congrès, est un hôtel de plus de 700 chambres doubles offrant l’ultra inclusive dans sept restaurants où chacun peut boire et manger à tout moment de la journée ou de la nuit durant 24 heures.Par Mounir Ben Miled(Paru dans L’Economiste Maghrébin n°779)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn