Suivez-nous:

A la une

Adel Kaaniche: Il n’y a plus de raisons pour maintenir la notion de lycée pilotile

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
À ma connaissance,les lycées pilotes ont été créés dans le but de former une élite d’élèves anglophones,aptes à poursuivre leurs études supérieures dans les pays anglo-saxons où les études scientifiques étaient,un peu plus,à la pointe de la technologie.L’expérience a échoué du fait que l’état tunisien n’avait pas le moyen de leur payer ces études,dans ces pays dont les USA,en premier lieu.On y a remédié en les envoyant étudier dans les universités privées,en Turquie,où le niveau des études est loin d’être meilleur qu’en France.Or,il se trouve,depuis plus d’une décennie,que ces lycées n’utilisent plus l’anglais comme langue véhiculaire pour les matières scientifiques.Donc,finalement,ils n’ont plus de raison d’être.Le conflit qu’on observe, actuellement à ce sujet,et où le ministère tient à sa position,afin de sauvegarder un certain niveau,quitte à ce que les classes, dans les lycées pilotes,soient à moitié vides,est enflammé par les parents d’élèves et  l’UGTT,lesquels veulent faire descendre la moyenne exigée à 13/20,d’autant plus que les classes,dans les autres lycées sont surchargées.A mon avis,il n’y a plus de raisons de maintenir la notion de lycée pilote,vu que les programmes sont les mêmes et enseignés de la même façon.Les meilleurs élèves doivent être dispersés dans toutes les classes,assurant le rôle de locomotive,comme cela a toujours été dans nos lycées.D’ailleurs,le résultat du baccalauréat ces deux dernières années,l’atteste.
La médiocrité ne doit pas être notre devise!
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn