Suivez-nous:

A la une

Brahim Oueslati Aujourd'hui mon anniversaire une année qui s'en va

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Une année qui s’en va dans cette vie qui n’a pas été un long fleuve tranquille. Et je demeure jusqu’à l’extinction de la dernière bougie à une date et dans un lieu que seul le Tout Puissant connait. Non sans cette crainte que la lumière peut s’éteindre définitivement en chacun de nous sans avoir accompli ce qu’on voulait. On ne choisit pas ses parents mais on les aime beaucoup. On ne choisit pas sa date ni son lieu de naissance mais l’on s’y attache quand même. Sidi Khiar, délégation de Nebeur gouvernorat du Kef, c’est le patelin où je suis né en ce jour du mois d’Août, juste après la moisson d’été me confirmait ma mère. Inutile de chercher à le localiser dans une carte géographique, tout simplement, il n’y figure pas. Par contre Google Earth pourrait le situer. A presque mi-chemin entre le Kef et Jendouba. C’est là où j’ai obtenu ma « sixième » et mon certificat de fin d’études primaires, un certain 12 août, quel hasard ! Avant de passer au lycée secondaire du Kef où je suis revenu des années plus tard en tant que professeur.

Mais on choisit sa femme, on désire ses enfants et on les adore tous. On ne choisit pas ses frères, mais on les subit. Par contre, on choisit ses amis et on se trompe parfois, mais on assume ses choix. Choisit-on, pour autant, sa destinée ? Pas forcément !
Il y a des fois où l’on se demande si cette vie mérite d’être vécue. Ma réponse est oui. Le passé revient comme un kaléidoscope avec ses souvenirs d’enfance, de jeunesse et de vie familiale et professionnelle. Avec ces moments d'un bonheur fugace vécus intensément et ces opportunités lamentablement ratées. Ainsi est faite la vie et ainsi elle va. Devant le « Lac », Lamartine suppliait le temps de suspendre son vol et les heures propices de suspendre leur cour, mais rien n’y fit. Le temps s’en va plus vite que l’on croit. Et il n’a laissé du célèbre poète que le nom immortalisé grâce à ses « Méditations». 
Merci à vous tous mes chers ami(e)s, d’avoir pensé à moi en me souhaitant joyeux anniversaire.
Et au prochain, si Dieu le veut.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn