Suivez-nous:

Habib Ben Slama: Le débat et l'approche autour de l'Open Sky vire à la cacophonie

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

J'ai relevé avec beaucoup de peine que le débat et l'approche autour de l'Open Sky vire à la cacophonie imputable certainement à une maîtrise très approximative de ce concept. Je ne vais pas revenir sur les définitions juridiques et réglementaires pas plus que l'historique des différentes étapes historiques des Deregulation Act pour cela je vous renvoie à tout ce qui a été écrit avec brio par mon ami Mohamed Dhaouadi alias Abdallah Bouabdallah. Je vais en revanche traiter la question sur un plan microéconomique en rapport avec Tunisair et macro-économique en rapport avec la croissance et le développement l'activité touristique.

Le modèle économique de Tunisair a été et restera un modèle basé sur un mixte variable selon les temps des segments touristique loisir affaire ethnique, le trafic touristique à toujours occupé une part importante environ 60% (charter et régulier) , le choix de la flotte et de l'implémentation géographique des marchés en est une illustration . Ce choix stratégique s'inscrivant dans une option macro-économique d'une industrialisation de l'activité Touristique. La part de Tunisair sur le transport touristique était de 40% avec un développement sur l'Europe le plus important pourvoyeur de touristes.

Ce rappel montre à quel point Tunisair est un acteur incontournable et surtout inaltérable dans ce rôle ceci la distingue de la RAM dont le modèle économique n'a jamais intégré le touristique comme segment malgré cela l'état en la personne du Roi a injecté 350 milliards en don avec à la clé un aéroport dédié Casablanca avec une parfaite multi-modalité Air Fer ceci dans le cadre du soutien en amont de l'intégration du Maroc à l'Open Sky .

J'estime que la Tunisie a besoin plus que jamais d'un transporteur national (national carrier) pour la consolidation des acquis économiques et leur développement. Que en amont de l'entrée en vigueur du traité de l'Open Sky il est indispensable de doter Tunisair des outils de mise à niveau et rééquilibrage des finances , les dirigeants actuels de la compagnie ne doivent pas se limiter à crier aux loups mais doivent mettre en place un plan de sauvetage et de redressement avec deux axes fondamentaux: compression /maîtrise des coûts et une amélioration de la productivité et la rentabilité des lignes.

Open Sky et tourisme: le développement du tourisme est subordonnée au produit l'avion restera un outil.

Habib Ben Slama 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn