Suivez-nous:

A la une

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

ودة الفريق الطبي من إيطاليا بعد انتهاء مهمته التطوعية بنجاح‎‎ع Présidence Tunisie رئاسة الجمهورية التونسية‎ added 4 new photos.t2fSdpo unhrssaonrefd · وصلت صباح اليوم السبت 25 أفريل 2020 طائرة سكرية تونسية إلى القاعدة الجوية العسكرية سيدي أحمد ببنزرت وعلى متنها الفريق الطبي التونسي، الذي تولى على مدى أسبوعين معاضدة مجهودات الإطار الطبي الإيطالي بمقاطعة لمبارديا، وهي المقاطعة الأكثر تضررا من جائحة كورونا في هذا البلد الصديق.وجاءت مبادرة تونس بإيفاد هذه البعثة الطبية على إثر مكالمة هاتفية أجراها رئيس الجمهورية قيس سعيد مع نظيره الإيطالي سارجيو ماتاريللا أبلغه فيها استعداد تونس لإرسال فريق طبي عسكري لتقديم المساعدة والتعبير عن تآزر وتضامن تونس مع إيطاليا.وقد أنهى هذا الطاقم الطبي العسكري الطبي، مهمته التطوعية بنجاح ولاقت مساهمته في مساعدة الاطار الطبي في ايطاليا إشادة كبيرة من قبل المسؤولين الايطاليين الذين أثنوا على ما يتمتع به الفريق التونسي من كفاءة عالية وخبرة متميزة.وفي ختام مهمتهم أثبتت التحاليل الطبية المجراة عليهم قبل عودتهم إلى تونس عدم إصابتهم بفيروس كورونا، علما أنهم سيخضعون للحجر الصحي لمدة 14 يوما طبقا للإجراءات المعمول بها.وكان في استقبال الفريق الطبي لدى حلوله بأرض الوطن كل من وزير الدفاع و الوزيرة مديرة الديوان الرئاسي والمستشار الأول لدى رئيس الجمهورية للأمن القومي ومدير عام الصحة العسكرية وثلة من الإطارات الأمنية والعسكرية.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

هلّ شهرُ الخير، جعلَه الله فاتحة انفراج الأزمة عن تونس وأهلها ! إلى كلّ الأهل والأصدقاء، إلى كلّ بنات و أبناء تونس الحبيبة، أجمل التمنيات بحلول شهر رمضان المعظّم، أعاده الله عليكم بالخير و البركة.نستقبل رمضان هذه السنة، وقلوب العديد من التونسيين ملتاعة ببعد أحبّةٍ لهم، منعتهم الظروف التي يعيشها العالم من الالتحاق بأهلهم، أو غيّبتهم تدابير الحجر الصحي الذي قضى أن نضحّي بدفء اللّقاء حتى نحمي بلادنا شرّ الوباء.لنا جميعا أقول: صبرا جميلا، ونحن في شهر الصّبر!فلنتذكّر ونحن في شهر الرّحمة، أنّ لنا إخوة وأخوات في وطننا، يحتاجون يدا خيّرة تمنع عنهم شرّ الحاجة، ونحن في أزمة صحيّة، تحاول الدّولة مغالبة تداعياتها الاقتصادية والاجتماعية، ولا أمل لنا في تجاوزها إلا بتضامننا، وتحمّلنا المسؤوليّة دولة وشعبا، وإحساسنا بحاجة الضعفاء فينا!وما أراه في كل أرجاء تونس، من تعاطف وتكاتف بين التونسيين والتونسيات، وهبّات مواطنية صادقة لمدّ يد العون وكفِّ شبح الحاجة عن آلاف التونسيين في هذه الأيام العصيبة، أبلغ دليل على مدى قوّة شعبنا وترابطه وتماسكه!تقبّل الله صيامنا وشفى مرضانا !ربي يحمي تونس! رمضانكم مبروك الناس الكلّ.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Tourism is most affected sector by this Covid-19 pandemic. Its collapse has been brutal and total and its consequences will last longer harder. They will be economical, social and even political. In Tunisia and in several other countries of the world, tourism is a drawing force of many other sectors creating jobs such as agriculture, building transport and many other sectors. In Tunisia, Tourism, with all its components: travel agencies, transport, arts and crafts, etc., is the largest employer in the country and contributes greatly to fighting against poverty. Beyond its economic role, Tourism conveys a cultural message and promote dialogue between religions and civilisations It is obvious and clear the end of the Covid-19 crisis is not for tomorrow: building industry, textile factories, supermarkets, can as soon as the end of the pandemic go back to work. This will not be the case for Tourism. The crisis will be much longer for various reasons:1- Potential tourists will not very get rid of the Covid-19 obsession.2- A bitter aftertaste of tourism and travel will persist for long time in people's subconscious, as the crisis was multidimensional.3- Already, some voices of European officials have risen to "confine" their fellow citizen’s once again, advising them not to travel and to spend their holidays in their own countries. They even think to close Schengen space. They should understand that Tourism Professionals in Europe could not only rely on their local markets. In Tunisia, regardless of all this, the Government, at the very beginning of the crisis, courageously faced the immediate health challenges: preserving people's lives and care about their health: very early, the Government decided Border closing, total containment and social measures. So far, the Government efforts were convincing and very commendable. However, the Government and Tourism Stake holders should very early prepare a national strategy for Tourism resilience through a national consultation. Only a concerted and coherent action plan, will determine the measures to be taken to prepare the strategy based on a scientific approach for a recovery plan and an efficient promotional campaign.In addition, we should review the components of our tourism product, based diversity and innovation. Of course, the world after the corona will be another world. However, the desire to travel is as old as eternal. Today, traveling is no longer a luxury reserved for the wealthy and the elite. Tourism is even part of human rights. This is why tourism will rebound.Tijani Haddad 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Business News:L'expert en économie et ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hammouda, s’est exprimé mercredi 15 avril 2020 sur les ondes de Shems FM pour revenir sur la récession qu’enregistrera la Tunisie suite à la crise sanitaire du Covid-19.Hakim Ben Hammouda estime que les études prouvent une récession de l’économie tunisienne de l’ordre 3,9% sous l’effet du Covid-19.Il a indiqué qu’il œuvre en collaboration avec Mohamed Hédi Bchir pour actualiser chaque semaine les chiffres sur l’économie impactée par la crise du coronavirus.« Il s’agit de la plus grande récession depuis l’indépendance » a-t-il souligné en ajoutant que la récession qu’enregistrera la Tunisie en 2020, vient aggraver la situation étouffante que vit le pays depuis près de 5 ans. Par ailleurs, l’expert en économie a estimé que 158.000 personnes pourraient perdre leur emploi en 2020. Il a précisé que le taux de chômage passera de 14,9% à 18,8% à cause de la pandémie.Rappelons que le conseil d’administration du FMI qui a approuvé un décaissement de 745 millions de dollars en faveur de la Tunisie pour faire face à la pandémie de Covid-19, a estimé, pour sa part, que l’économie de la Tunisie devrait se contracter de 4,3 % en 2020 sous l’effet de la pandémie.Le dernier bilan publié par le ministère de la Santé en date du 14 avril 2020, fait état de 21 nouveaux cas enregistrés faisant grimper le bilan national à 747 cas confirmés sur un total de 12.415 prélèvements. Le nombre de décès s’élève à 34 personnes.La Tunisie est en confinement général depuis le 22 mars 2020.Tous nos articles sur le Coronavirus (Covid-19) en Tunisie 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

33 nouveaux cas sont dans les gouvernorats suivants :12 à Tunis2 à Ben Arous1 à Mannouba1 à Bizerte4 à Sousse1 à Monastir3 à Kasserine2 à Tataouine1 à Tozeur6 à KebiliLe nombre de contaminés s’élève à 780 (dont un est parti en France) et le nombre de morts à 35.722 analyses ont été effectuées aujourd’hui.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le conseil des ministres qui s’est réuni, cet après midi à La Kasbah a validé de nombreux décrets pour gérer l’épidémie du coronavirus, conformément aux dispositions de l’article 70 de la constitution, concernant la délégation des pouvoirs législatifs au chef du gouvernement.Le conseil des ministres a validé de nombreux décrets qui étaient en attente, comme premier lot. Ces décrets concernent :Un décret concernant les procédures et les délaisUn projet régularisant l’inhumation des tunisiens à l’étranger pendant cette épidémieUn décret pour des dispositions exceptionnelles concernant le déroulement du travail des fonctionnaires et des établissements publics pendant l’épidémieUn décret régularisant l’adoption de la copie numérique du JORTUn décret portant modification des meures fiscales pour alléger les retombées de la criseDécret portant une contribution exceptionnelle au budget de l’Etat 2020Décret portant sur des textes réglementaires pour faire face à l’extension de la maladieDécret légiférant des mesures sociales exceptionnelles pour aider les entreprises et les salariésDécret légiférant des mesures sociales exceptionnelles pour aider certaines catégories de travailleurs impactés par la crise et les mesures prisesDécret portant sur la répression de la spéculation et de la fraudeDécret portant sur la revue des taxes sur les moyens de protection contre l’épidémieDécret portant la suspension de certains articles du code du travail

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Publié sur Leaders:  Il est communément établi et admis, en Tunisie et dans le monde entier que le secteur du Tourisme sortira de cette crise pandémique le plus meurtri de tous les secteurs de l’économie nationale et mondiale. En Tunisie, il n’est plus à démontrer que le Tourisme est extrêmement vital pour notre économie tant il procure à notre pays – selon l’organisation mondiale du Tourisme- 12 à 13 % de notre Produit Intérieur Brut. Notre Chef du Gouvernement en est bien édifié pour avoir été Ministre du Tourisme. La première nécessité urgente consiste donc à résoudre les problèmes conjoncturels engendrés par la crise, en premier lieu le devenir des centaines de milliers d’employés et d’ouvriers du Tourisme et de l’artisanat et le nécessaire soutien aux entreprises du secteur de la part de tous les intervenants extérieurs, gouvernement et établissements bancaires compris. Ceux-là devront comprendre, et je pense qu’ils en sont conscients, que ce soutien n’est qu’un soutien à retardement pour eux-mêmes.  Seulement, il faut se rendre à l’évidence que l’heure maintenant est également d’anticiper une réflexion approfondie afin élaborer une stratégie pour la relance du secteur. Cette stratégie ne peut être ni une improvisation, ni une manifestation politique. Elle devra être basée sur des bases scientifiques et économiques et à laquelle participeront tous ceux qui pourront apporter un plus à cette réflexion. Cette réflexion pourrait être précédée par des consultations régionales afin d’être édifié sur les spécificités des différents problèmes des différentes régions. Une fois cette stratégie définitivement arrêtée et adoptée, il faudra veiller à sa bonne gestion. Pour cela il faudrait faire renaître le conseil supérieur du Tourisme.    Le Tourisme est une industrie transversale qui touche à tout et qui puise sa force de complicité de plusieurs autres secteurs. Son développement est également tributaire de plusieurs autres composantes tels que le transport aérien, l’accessibilité, l’environnement, la culture, l’artisanat, et surtout la sécurité, sans oublier bien entendu, la diversité de son produit purement touristique. Or, nombre de ces composantes ne sont pas du ressort du seul Ministre du tourisme. Elles sont, bien entendu, entre les mains d’autres Ministres qui, nature humaine oblige, sont assez souvent, extrêmement jaloux de leurs prérogatives, d’où un manque flagrant de coordination qui constitue un frein au développement du Tourisme.  Pour pallier à cette défaillance il n’ya pas mieux que de retourner à la formule du Conseil supérieur du Tourisme présidé par le Chef du Gouvernement et auquel participent tous les ministres concernés : les Ministres du Tourisme, de l’intérieur, des finances, de l’environnement, de la culture, des transports ainsi que le gouverneur de la Banque centrale et les représentants des différentes structures de la profession. Le Conseil joue les rôles de coordinateur et de régulateur. Sa mission est d’arrêter les stratégies générales et d’en décider les différentes mesures. Plusieurs questions ne peuvent être résolues que dans le cadre d’un tel organisme : la relance, l’endettement du secteur, l’accessibilité au pays , les formalités d’obtention des visas, le transport aérien, l’open Sky, le transport maritime, la connectivité et la digitalisation , l’aménagement des sites archéologiques et plus particulièrement l’aménagement des aires de repos avec des café, des boutiques de vente de l’artisanat, et surtout des toilettes bien entretenues. La question de l’environnement naturel et humain, la sécurité touristique ne peuvent être débattue qu’au sein d’un tel Conseil. Le Conseil Supérieur du Tourisme, sous la présidence du Chef du Gouvernement avec le ministre du Tourisme en tant de Secrétaire général, pourrait constituer une force de proposition avec le pouvoir de décision et d’exécution. Il est donc nécessaire et urgent de faire renaître le Conseil supérieur du Tourisme sans quoi chaque Département continue à œuvrer égoïstement selon ce qu’il considère, à tort d’ailleurs, son propre intérêt. Tijani Haddad

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

   Il semble que nous serons encore pour quelque temps sous la menace réelle de ce Covid.19. Ce fléau terrible n'a pas de pays ni de frontières. Il a déjà tué des milliers de victimes et ruiné un grand nombre de secteurs économiques dans le monde.Bien sûr, le secteur du tourisme a été le plus durement touché. Des millions de travailleurs et d'employés n'ont plus d'emplois ni de ressources. Le commerce a cessé et des milliers d'entreprises vont mettre la clé sous le Tapis. Bref, le monde entier est à genoux.C'est pourquoi je m'adresse à vous, membres de la famille FIJET, afin de ne pas tomber dans le désespoir et de vous livrer à un pessimisme encore plus destructeur. N'oubliez pas que le monde a survécu aux plus grandes catastrophes de l'histoire. Ayez confiance en vous et relevez ce grand défi et lever courageusement la tête.Cependant, nous, membres de cette grande famille FIJET, devons-nous rapprocher les uns des autres, oublier nos différents et nos susceptibilités, resserrer nos rangs et nous préparer pour le lendemain. Nous serons mieux, je l’espère.En attendant, pensez à votre petite famille, à vos parents et à vos grands-parents en leur envoyant des ondes positives d'espoir et d'optimisme. Connectez-vous avec vos collègues de votre association et à vos amis Fijet du monde entier. Un simple petit message sera un non seulement un geste d'amitié mais également, un soutien psychologique.Tijani Haddad   Président de Fijet  

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Journal d’un confiné malgré lui (4) :Aujourd’hui, je change de langue et de cadre. J’ai voulu profiter des rayons de soleil printaniers. Une petite dose gratuite de vitamine D est toujours la bienvenue. Une idée de ma femme qui m’a tenu compagnie. Elle qui n’a jamais mis les pieds dehors depuis la proclamation du confinement total. Dans le jardin de notre maison, je me suis étendu sur ce qui ressemble à une chaise longue pour m’enfoncer dans la lecture du livre de Michelle Obama, DEVENIR, dont la traduction française a été publiée en livre de poche en février 2020.J’ai pris l’habitude de ne pas trainer longtemps dans la lecture d’un livre, surtout lorsque je le trouve succulent. Deux ou trois jours suffisent sauf si le livre est assez volumineux comme celui que j’ai entre les mains, plus de 750 pages. Et il ne m’en reste qu’une bonne centaine.Une chose a retenu mon attention dans ce livre : le président des Etat Unis, le locataire de la Maison Blanche avec tout son faste, avec « ses 132 pièces, ses 35 salles de bain et ses 28 cheminées, cette bâtisse chargée d’histoire », paie tous ses « achats alimentaires jusqu’au moindre rouleau de papier de papier toilette » (page 547). Il dispose certainement de frais de bouche, mais même quand un invité venait prendre un repas chez les Obama, ils devaient régler tous les frais…Je vous invite à profiter du soleil dans la mesure du possible, à éviter de sortir fréquemment sauf si nécessité oblige et surtout à consacrer un bon moment à la lecture.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

جرى رئيس الجمهورية قيس سعيد مساء اليوم الاربعاء 1 أفريل 2020 مكالمة هاتفية مع خادم الحرمين الشريفين الملك سلمان ابن عبد العزيز .وتناولت المحادثة العلاقات العريقة و المتميزة بين تونس و شقيقتها المملكة العربية السعودية. كما تم التطرق إلى الوضع الصحي العالمي و ضرورة توحيد الجهود بين كل الدول لمواجهة جائحة كورونا التي لم تعرف الإنسانية مثيلا لها من قبل على مستوى انتشارها. و ذكر رئيس الجمهورية بالمبادرة التي تقدم بها إلى الأمم المتحدة، والهادفة إلى معالجة هذا الوضع المستجد وفق مقاربة مختلفة.وأكد خادم الحرمين الشريفين دعمه لهذه المبادرة، مشيرا إلى أن قمة العشرين التي انتظمت مؤخرا دعت بدورها إلى توحيد الجهود على المستوى العالمي لمواجهة هذا الوباء.

Page 2 sur 642

Notre page officielle

 

Contactez-nous:

Tel : +216 98415700

Addresse : Zone Industrielle Charguia 1 Tunis

Email : contact@carthagonews.com

Tous droits réservés pour Carthago News 2016 © .

Édité par STEAG (Société Tunisienne d’édition et d'art graphique)

Restez Connecté Avec Nous

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn